de fr

L’effet de puits de CO₂ du bois

La contribution climatique de la matière première «bois»

L’effet de puits de CO₂ du bois – la contribution climatique de la matière première qu’est le bois

Les forêts ne sont pas les seules à contribuer à la protection du climat en tant que puits de CO₂: l’exploitation de la matière première qu’est le bois fixe également le CO₂. Toutefois, le stockage des forêts ne peut être étendu à volonté. En effet, au fur et à mesure qu’ un arbre vieillit, ses capacités à fixer le CO₂ se réduisent, et la forêt finit par rejeter du CO₂, qui retourne alors dans l’atmosphère. Nous ne devrions donc pas laisser les arbres se dresser vers les cieux, mais plutôt les utiliser au moment voulu et renouveler les forêts.

Un puits de CO₂ – qu’est-ce que c’est?

Avec 84%, le CO₂ (dioxyde de carbone) représente le plus haut pourcentage des gaz à effet de serre. Depuis 250 ans environ, l’Homme perturbe de plus en plus la composition de l’atmosphère par l’émission de gaz à effet de serre. Conformément aux directives internationales, la loi suisse sur le CO₂ exige que, d’ici 2020, les émissions de gaz à effet de serre soient réduites sur le territoire au minimum de 20% par rapport aux niveaux de 1990.

Lors de la photosynthèse, l’arbre absorbe le dioxyde de carbone (CO₂) présent dans l’atmosphère, utilise le carbone (C) pour la formation du bois, puis rejette l’oxygène (O₂) dans l’atmosphère. L’énergie solaire est ainsi transformée en énergie chimiquement liée et stockée dans le bois. Ce dernier forme ainsi une réserve de carbone et d’énergie.

Effet de puits du CO₂ grâce à l’exploitation du bois

L’exploitation durable des forêts et l’utilisation matérielle du bois, ressource renouvelable, ont une influence favorable sur le bilan de CO₂ de la Suisse. Si le bois reste dans les forêts, cet effet restera inexploité et sera perdu lorsque le bois se décomposera.

Les entreprises de l’industrie du bois suisse transforment le bois brut en bois de sciage et en produits dérivés du bois. L’utilisation raisonnée et à long terme de ces produits, par exemple dans des constructions ou des meubles, permet de transférer le carbone lié dans des objets en bois. Le stockage du carbone est ainsi prolongé de la durée de vie des objets en question.

Le bois, c’est génial!

Le bois est la matière première la plus écologique au monde, le bois est tout simplement génial:

Contribution de l’exploitation du bois à la protection du climat

Le développement des réservoirs de CO₂ est inscrit en positif dans le bilan de CO₂ de la Suisse, ce qui constitue une précieuse contribution à la réalisation des objectifs climatiques. L’exploitation durable des forêts, l’utilisation matérielle et la transformation du bois, ressource renouvelable, peuvent influer encore plus favorablement sur le bilan de CO₂ de la Suisse.

 

La règle suivante s’applique: plus grand est le volume de bois transformé à long terme, plus on peut stocker de CO₂. C’est pourquoi l’objectif déclaré reste d’augmenter la transformation de bois suisse, et ainsi de développer les réserves de CO₂.

Souhaiteriez-vous avoir des informations plus complètes sur le thème «Contribution climatique du bois»?

Vous les trouverez ici.